Qui suis-je? Que-fais-je? Où vais-je?

prs3

Au delà des interrogations philosophiques, il y a tout de même quelques faits observables et vérifiables concernant mon identité auxquels je crois pouvoir faire confiance.*

Mon nom est Philippe Robert-Staehler.**

Une blague fréquente dans ma parenté est que mes noms de famille étaient prémonitoires de mon intérêt pour l’histoire et les sciences.*** Mon ascendance Robert remonte à l’arrivée du Régiment de Carignan-Salières en Nouvelle-France; quant à Staehler, la prononciation usuelle est identique à «stellaire».****

Des archives et des étoiles, voilà un concept qui me plaît. En effet, mes deux passions sont l’histoire et la science, en particulier l’astronomie. Comme il n’existait pas de programme nommément Histo/Astro à mon université, je me suis débrouillé pour obtenir un cheminement qui m’a permis d’avoir un pied dans le côté historien et un autre dans le côté scientifique et d’acquérir une perspective que j’ose appeler humaniste. Être à l’aise dans les deux mondes est l’objectif visé par cette démarche!

C’est pour cette raison qu’après un bac multidisciplinaire, je suis présentement (Hiver 2013) en propédeutique avant d’entreprendre une maîtrise en histoire de type cours et stages appliqués à l’Université de Sherbrooke (UdeS). L’attrait de ce programme est l’union du versant théorique et du versant pratique de l’histoire.

Me voilà introduit; il ne me reste ici qu’à vous souhaiter une bonne navigation sur ces modestes lieux et passez une bonne journée!

Remerciements

La création de ce site web résulte d’un défi lancé par un de mes professeurs durant ma propédeutique, M. Léon Robichaud de l’UdeS, inlassable partisan de la modernité technologique dans la pratique historienne. Merci beaucoup, l’exercice fut exigeant mais utile!

* À moins que l’Univers entier ne soit qu’illusion; dans ce cas, nous tous humains avons des ennuis plus pressants et je ne saurais en être tenu responsable.

** Ne soyez pas embarrassés, vous n’êtes définitivement pas le premier lecteur à buter sur ce dernier.

*** Personnellement, je réfute l’idée de prédestination. D’autant plus que mon prénom désigne un amateur de chevaux. Sans vouloir offenser l’honorable gent chevaline, ce n’est pas vraiment mon champ d’intérêt.

****D’où le nom de ce site: «chêne» en référence aux armoiries traditionnelles de la famille Robert dit Lafontaine de Boucherville, et «acier» car il s’agit en fait d’une version francisée de Stähler, qui provient de l’Allemand stahl, «acier», au pluriel stähle.*****

*****J’aime un peu trop les parenthèses et les notes de bas de page, je l’admets. Je blâme Douglas Adams et mes professeurs de méthodologie, qu’ils en soient tous remerciés.

Publicités